Panier 0 x

Pierre Labradorite

Caractéristiques et compositions de la pierre labradorite

pierre labradorite caractéristiques
  • Origine du nom : Labrador, site de sa découverte au Canada.
  • Groupe d’appartenance : Feldspaths.
  • Composition chimique : Aluminosilicate de sodium et de calcium, Na (AlSiO8), Ca (Al2Si2O2).
  • Dureté : Entre 6 et 6,5.
  • Système cristallin : Triclinique.
  • Gisement(s) : Australie, Canada, États-Unis, France, Madagascar, Mexique, Russie et Ukraine.
  • Couleur(s) : Bleu, vert et gris. Bien souvent gris avec des effets miroir bleu.

Histoire et légende de la pierre labradorite

Découverte en 1770 dans la région canadienne du Labrador par des missionnaires moraves, la pierre labradorite doit son nom à cette zone subarctique. Premiers européens à s’y installer, ces missionnaires de l’Église morave étaient venus évangéliser les différentes populations autochtones. Représentés par les inuits, les innus (Montagnais-Naskapis) et les métis, ces peuples racontaient un certain nombre de légendes autour de cette pierre fascinante.
L’une d’entre elles provenant notamment des Montagnais-Naskapis, raconte que la pierre labradorite serait à l’origine de l’apparition des aurores boréales…Un guerrier inuit, en frappant une labradorite de sa lance, aurait libéré ces lumières célestes alors enfermées par la pierre. Certaines s’élevèrent dans le ciel sous la forme d’aurores boréales alors que d’autres restèrent prisonnières de la roche. Cette dernière contenait, d’après les croyances, l’âme des ancêtres.
Une autre légende voudrait que les descendants des rescapés de l’Atlantide, île mythique engloutie par l’océan, soient profondément attirés par la labradorite.
En 1780, le géologue Foster baptisa pour la première fois la pierre en référence à son lieu de découverte. La poudre de la labradorite servait par ailleurs à appréhender de nombreux maux.
La pierre est ensuite utilisée durant la deuxième moitié du XIXe siècle par les joailliers qui s’en servaient pour fabriquer des bijoux de style néo-égyptiens (Paul Brandt) et néo-antiques (Tiffany).
Connue également sous le nom de « spectrolite » comme sous celui de « pierre de lune arc-en-ciel » ou encore « carnatite », « sillicite » (etc.), la pierre était alors très populaire et accessible à la vente.
Plus tard, en 1940, lors de la Seconde Guerre Mondiale, des mineurs, en creusant des pièges contre les chars ennemis, auraient permis la découverte d’un nouveau gisement de la pierre.
Aujourd’hui, la labradorite n’échappe pas à son succès et est toujours très présente en joaillerie grâce à l’éclat de ses couleurs particulièrement époustouflantes. On peut en trouver sur de nombreux bijoux de type pendentifs, bracelets, bagues, boucles d’oreilles, etc.
Les labradorites de moindre qualité sont utilisées pour parer les édifices. Exception faite pour le musée du Smithsonian Institute à Washington dont les murs sont ornés d’une labradorite jaune de 258 carats et de 51,6 grammes…

Origine de la pierre labradorite

La pierre labradorite est un minéral issue de la famille des feldspaths et formé principalement d’aluminosilicate de sodium et de calcium. Elle provient des roches métamorphiques et magmatiques précambriennes. Le bleu et le vert sont les couleurs dominantes de la pierre, qui peut afficher par moment également de beaux reflets métalliques. Il s’agit d’ailleurs là de l’effet d’adularescence, aussi appelé phénomène Schiller. Cela se traduit de la manière suivante : la réflexion de la lumière sous les couches de la pierre fait naître un phénomène d’irisation procurant un effet miroir. Tantôt opaque tantôt transparente, la labradorite peut se doter d’un éclat vitreux tout comme changer de couleur en fonction des reflets et de la luminosité.
Le minéral est riche de ses nuances : il possède des couleurs uniques allant à titre d’exemples, du brun clair au gris-vert en passant par le jaune, lui concédant ce succès qu’on lui reconnaît.
La pierre labradorite provient de gisements localisés un peu partout à travers le monde : Australie, Canada, États-Unis, France, Finlande, Italie, Madagascar, Mexique, Russie et Ukraine. Ses carrières principales se trouvent plus précisément au nord du Canada, en Scandinavie et en Italie. La pierre « spectrolite » trouve sa forme la plus rare en Finlande alors que celle qu’on appelle à Madagascar « pierre de lune arc-en-ciel » est une labradorite visible en particulier à cet endroit.

Propriétés et vertus en lithothérapie de la pierre labradorite

Propriétés et vertus de la pierre labradorite sur le plan psychique

Définie comme une pierre de protection, elle est un allié idéal chez les individus œuvrant dans le domaine de la santé mentale : psychologie, aide à la personne, praticiens en médecine douce ou professionnels en lithothérapie.
En effet, elle se veut particulièrement adaptée pour accompagner le praticien et lui permettre de se préserver d’ondes négatives ou de déséquilibre énergétique. Son caractère protecteur absorbe le négatif présent jusqu’à l’amener à disparaitre totalement.
Ses bénéfices se traduisent aussi chez les personnes subissant la solitude car elle éveille l’attrait envers autrui. C’est également pour cela que les individus à la recherche de l’âme sœur peuvent trouver remède grâce à cette pierre : elle a une vertu d’attraction.
Par ailleurs, la labradorite et ses pouvoirs vibratoires dotent ses possesseurs d’une plus grande réceptivité des émanations magnétiques comme telluriques. Ainsi la pierre est très appréciée des radiesthésistes. Alliée de choix chez les magnétiseurs également, elle leur permet d’accroître leur capacité de guérison comme de rétablir un équilibre entre le Yin et le Yang.

Impulsée par ses reflets irisés, la labradorite est munie d’un grand nombre de qualités qui la rendent unique et qui réveillent la part magique reposant en chacun de nous.
Enfin, elle fait fuir les mauvaises pensées et les mauvaises ondes qui peuvent perturber, remet de l’ordre et vient atténuer les tensions nerveuses.

Propriétés et vertus de la pierre labradorite sur le plan physique

La labradorite est recommandée après des périodes de fatigue. Son action régénératrice favorise un nouvel équilibre et une nouvelle harmonie de l’être. Quelque soit l’origine de l’épuisement, elle aide à récupérer puis à gagner en force, tonus et vitalité. Elle permet donc de retrouver l’énergie qui a pu manquer, en plus de bien d’autres nombreuses propriétés. Celles-ci lui valent d’ailleurs le surnom de « pierre magique ». Son action positive sur l’organisme est variée : on lui prête aussi bien des vertus liées au système digestif, qu’aux hormones ou aux articulations, entre autres. En effet, cette pierre naturelle apporte un équilibre aux dérèglements du système digestif, apaise les troubles hormonaux et les douleurs articulaires, stimule le système musculaire et atténue également le syndrome prémenstruel chez les femmes.
Pour les personnes qui ont une mauvaise circulation sanguine, la labradorite aidera à canaliser le fer et le calcium. Pour celles qui rencontrent des difficultés respiratoires, elle agira de manière efficace sur leurs poumons. Elle soulage par ailleurs les maux de tête et prévient les risques de verrues.
Enfin, la pierre que l’on relie au chakra du 3e œil, favorise une meilleure compréhension, une meilleure écoute et une meilleure vision. C’est la labradorite de couleur bleue qu’il faudra préférer afin d’adoucir les troubles liés à la vue.

Les symboles de la pierre labradorite

  • Étendard protecteur sous lequel on se regroupe.

Les traditions de la pierre labradorite

  • Amérindiens : Selon les croyances des Indiens d’Amérique du Sud, les reflets bleutés de la labradorite représentent la lumière du céleste. Ainsi, cette pierre au travers de sa lumière s’élève au-dessus du monde et s’envahit des secrets et de la protection divine.
X